Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Accompagnement spirituel

La Fondation, un établissement dans l’actualité de son temps

Tout en restant fidèle à l’action de son fondateur, la Fondation John BOST garantit le respect des obligations imposées par la loi en matière de croyance et de pratique religieuse. La vie spirituelle est une des facettes de la prise en charge proposée aux résidents ; un service d’aumônerie et de catéchèse est chargé d’en assurer la mise en œuvre.

La Fondation consciente de ses obligations envers les résidents

En matière d’obligation légale pour les personnes hospitalisées, la Charte de la personne hospitalisée prévoit dans son 8e principe le respect des croyances de la personne hospitalisée « La personne hospitalisée est traitée avec égards. Ses croyances sont respectées.».
Dans le cadre de l’accueil en établissement médico-social, la charte dédiée prévoit également, dans son 11e principe, le respect des croyances : « La pratique religieuse doit être facilitée et exercée dans le respect de la liberté et des croyances individuelles de chacun ».
La Fondation John BOST, dans son règlement intérieur, rappelle qu’elle « veille à ce que la liberté de conscience et les convictions spirituelles de tout résident soient respectées, que tout résident puisse avoir accès à un représentant du culte de son choix. » (Article 15) et que « du fait de sa vocation et de son histoire, elle met en œuvre les moyens nécessaires à l’exercice d’une aumônerie et d’une catéchèse protestantes, organisées par un comité de l’aumônerie. » (Article 15.2).
Le règlement intérieur reflète la volonté de la Fondation de prendre en compte les obligations qui sont les siennes au regard des croyances et montre qu’elle veut aller plus loin, en permettant à tous les résidents d’accéder au culte de leur choix et par la mise en œuvre d’une aumônerie et d’une catéchèse protestante ouverte à tous.

 

La Fondation attentive à un accompagnement global et personnalisé

La Fondation veut accompagner les personnes qui lui font confiance dans trois registres très différents mais cependant complémentaires :

  •  Le soin : nous avons tous eu connaissance d’une situation marquée par un problème de santé, dont les conséquences conduisent à un bouleversement de la vie.
  •  La qualité des conditions de vie : une personne en situation de grande précarité, en arrive à des préoccupations qui touchent à des besoins fondamentaux, où va-t-elle dormir ? quand va-t-elle manger ? Ces préoccupations peuvent dénaturer la vie.
  •  Le sens de la vie : les personnes en souffrance s’interrogent sur ce qu’il leur arrive « Pourquoi ?» et « Pour quoi ? ». Certaines personnes sont en bonne santé, bénéficient de bonnes conditions de vie et pour autant leur vie est bouleversée, voire torturée par toutes sorte de difficultés. Ces personnes ont une vie malmenée par des sentiments de culpabilité, de jalousie, par un besoin de reconnaissance, un besoin d’instrumentalisation des autres, sentiments perturbants qui touchent au sens de la vie.

La Fondation considère que ces personnes doivent bénéficier :

  • de soins, pour atténuer leur souffrance,
  • de bonnes conditions de vie, pour ne pas seulement survivre mais s’ouvrir à la vie,
  • d’accompagnement dans le questionnement, le « Pour quoi ? », car leur handicap ou leur maladie viennent interroger le sens de leur vie et soulèvent de nombreux « pourquoi ? ».

Si personne ne peut réellement donner de réponse définitive, la mission de l’aumônerie et de la catéchèse est d’accompagner les personnes fragilisées afin de trouver un peu de sérénité et de paix.

Comment se met en œuvre l’accompagnement spirituel ?

  • Dans des temps de catéchèse et d’animation biblique, où à travers l’écoute et le partage de réflexions bibliques, chacun est renvoyé à la manière dont il comprend son existence.
  • Au moyen d’entretiens avec des représentants de cultes et des aumôniers. Ces échanges permettent à la fois de mettre des mots sur les questions, les doutes, les incertitudes qui traversent la vie de chacun. 
  • Dans des moments plus communautaires (cultes pavillonnaires, messe…) où se vit et se partage une expérience spirituelle, articulée dans une relation avec Dieu et les autres.

Qui met en œuvre l’accompagnement spirituel ?

  • Les pasteurs, les catéchètes, les ministres des cultes (prêtres, imam, rabbins…).
  • Les professionnels de la Fondation, qui par choix et convictions, se proposent comme catéchètes pour être accompagnants et co-animateur des temps de catéchèse ou de partage biblique.

Dans les établissements situés dans les départements autres que celui de la Dordogne, ce sont, outre des membres du personnel, des membres des églises proches du Pavillon, qui avec un pasteur ou un prêtre, participent aux animations spirituelles, accompagnés de membres de leur d’église locale désireux de partager leur foi avec des personnes handicapées.

  • L’ensemble des professionnels en charge de l’accueil et du soin qui peuvent être conduits, durant leur activité professionnelle, à accompagner un résident – qui ne peut se déplacer seul – à un temps cultuel ou de catéchèse. Il s’agit là d’un accompagnement professionnel, au même titre que l’on accompagne un résident lors d’une visite médicale ou d’une sortie.

Qui participe à la catéchèse et à l’aumônerie ?

  • Les personnes accompagnées et soignées qui en ont exprimé le souhait, qui peuvent faire connaître leur volonté.
  • Les personnes accompagnées et soignées dont la famille en a formulé le souhait quand ceux-ci ont des difficultés à s’exprimer.
  • Les personnes accompagnées et soignées pour lesquels, dans le cadre d’un bilan ou d’une réunion de synthèse, l’équipe soignante et accompagnante a discerné un intérêt pour les moments spirituels.

L’ordre de participation, tel qu’il est donné, n’est pas anodin ; le souhait exprimé par le résident est en effet prioritaire par rapport à celui des autres intervenants.
Le médecin psychiatre de l’établissement peut temporairement formuler une contre-indication à la participation d’un résident s’il s’avère que celle-ci amplifie les difficultés de la personne. Certaines croyances peuvent par exemple, favoriser un comportement délirant.
Les interrogations des personnes accompagnantes peuvent être reprises en réunion de synthèse. Dans tous les cas, nul ne peut suspendre ou interrompre, de sa propre initiative, la participation d’une personne accompagnée et soignée à ces moments spirituels. Chaque professionnel doit, au contraire, être attentif à ce que sa participation soit reconnue comme aussi importante que sa participation à toute autre activité thérapeutique ou sociale.
La Fondation veut apporter aux personnes qui lui font confiance les soins et les conditions de vie les plus adaptées à leurs difficultés et au respect de leur dignité, ainsi qu’un accompagnement dans la quête du sens de leur vie et de toutes les questions qu’elle suscite.
C’est à ce prix là que l’accueil et le soin proposés par la Fondation prennent tout leur sens, s’adressant à chacun dans la globalité et la complexité de sa personne.
C’est aussi à ce prix là que l’accueil et le soin sont proposés dans l’actualité et dans la fidélité à l’action voulu par John Bost au nom de son Maître.

 

aumonerieB1

Aumônerie

Accompagnement spirituel des personnes accompagnées et soignées

Au temple de la Fondation, le dimanche matin. Sur les lieux de vie, une dizaine de moments cultuels sont animés par l’aumônier et par les pasteurs du consistoire dans les établissements (dans l’un des établissements, les pasteurs du consistoire font le culte une fois par mois et la messe y est célébrée régulièrement).

Très variés, ces moments prendront une forme et un contenu « classique » dans les pavillons pour personnes âgées ; ils deviendront ailleurs plus courts, musicaux, avec une histoire biblique mimée, racontée…

 

Culte de Noël à Pénuel

Temps de visite

Les visites pastorales s’exercent à trois niveaux :

  • Dans les établissements où sont signalés des résidents alités ou en difficulté, avec parfois une sainte cène.
  • Dans les hôpitaux : l’aumônier est le « lien vivant » entre le résident hospitalisé et la communion de prière signifiée le dimanche pendant le culte
  • Sur rendez-vous, au bureau de l’aumônerie, les résidents et leurs familles peuvent rencontrer les pasteurs.

L’aumônerie est un travail d’écoute : pour apaiser, rappeler le chemin de la confiance, redire l’inlassable amour de Dieu ; être ici et maintenant des signes vivants de cet amour.

Catéchèse

aumonerieB2

Exister avec les autres devant Dieu

Chaque année, quelque 120 résidents et personnes âgées sont inscrits en catéchèse, répartis en une dizaine de groupes pour des rencontres hebdomadaires. Une quinzaine de catéchètes, de sensibilité et de confessions différentes, élaborent le programme en commun avec les écoles bibliques des Églises protestantes du consistoire. La catéchèse a fréquemment recours à une pédagogie non verbale mettant en jeu tout ce qui éveille les sens.

Plutôt qu’un simple enseignement biblique ou une morale, la catéchèse est un espace de liberté. Chacun peut y vivre et y recevoir le message de l’Evangile, chacun peut y exprimer ses questions, ses doutes, ses joies, ses peurs, ses difficultés, ses luttes, sa foi.

Formation biblique

Elle a lieu une fois par mois et est ouverte aux catéchètes de la Fondation et à ceux des écoles bibliques des Églises protestantes du consistoire. Elle est assurée par une équipe œcuménique de pasteurs et prêtres de la région (Eglises Réformée, Evangélique, Catholique ou Orthodoxe).

Cultes catéchétiques

Animés trois fois par an par les résidents et les catéchètes, ils sont, pour tous, des fêtes attendues qui ponctuent l’année.

Rencontre consistoriale

Une fois par an, les enfants des écoles bibliques et les résidents se réunissent pour un culte catéchétique en commun au temple de la Fondation.

Catéfête

En fin d’année catéchétique (juin), un moment musical festif est offert à tous. Il marque la fin de la catéchèse avant la pause estivale.
Chercher un sens à son existence, ensemble, devant Dieu ; nourrir la qualité de la relation à soi-même, aux autres, à Dieu, tels sont les objectifs poursuivis par l’aumônerie et la catéchèse.

 

Vidéo de Catéfête 2014

 

Vidéo de Catéfête 2015


Partager ce contenu :