INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ CONCERNÉS PAR LA VACCINATION

mise à jour 11/01/2021

Les professionnels exerçant dans les établissements accueillant des personnes âgées (en premier lieu en EHPAD, USLD) présentant eux-mêmes un risque accru de forme grave/de décès (plus de 65 ans et/ou présence de comorbidité(s))sont vaccinés en priorité pour des raisons de vulnérabilité et d’exposition accrue.

Il a été décidé et annoncé que la vaccination contre la COVID-19 ne sera pas obligatoire et résultera du libre choix de chacun.
Le recueil du consentement se fait dans le cadre du droit et des règles habituelles, connues et pratiquées par les médecins : délivrance d’une information loyale, claire et appropriée, respect du consentement libre et éclairé de la personne.

  • Il a été décidé et annoncé que la vaccination contre la COVID-19 ne sera pas obligatoire et résultera du libre choix de chacun.
  • Le recueil du consentement se fait dans le cadre du droit et des règles habituelles, connues et pratiquées par les médecins : délivrance d’une information loyale, claire et appropriée, respect du consentement libre et éclairé de la personne.

Courant 2021, plusieurs vaccins contre la COVID 19 seront disponibles.
Le premier vaccin ayant reçu l’autorisation de mise sur le marché en France, en Europe et aux Etats Unis est le vaccin Comirnaty® BNT162b2 des laboratoires BioNTech/Pfizer.
Ce vaccin est efficace et évite les formes graves de la maladie dont les conséquences se traduisent par des hospitalisations en soins intensifs, en réanimation et un taux de décès important chez les personnes à risque de forme grave.

Aux Etats-Unis

Le comité d'évaluation des vaccins de la FDA (Food an Drug Administration : Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) a mis plusieurs documents en ligne depuis le 8 décembre concernant l'évaluation du vaccin Pfizer/BioNtech, et des données relatives à la sécurité et l'efficacité de ce vaccin ont été publiées en ligne le 10 décembre 2020 par la revue The New England Journal of Medecine (NEJM). Cet article porte sur plus de 43 000 personnes ayant reçu pour moitié le vaccin et pour moitié le placebo. Les sujets avaient de 16 à 85 ans. L’efficacité pour prévenir les cas de COVID-19 était de 95 %. Cette efficacité, très élevée, était la même quels que soient l’âge, le sexe, la corpulence, le groupe ethnique et la présence de facteurs de risque.
Par ailleurs le comité d'évaluation des vaccins de la FDA a mis en ligne des données relatives au vaccin Moderna le 15 décembre 2020.

En Europe

l’Agence Européenne du médicament (EMA) a réuni des scientifiques indépendants qui étudient toutes les données collectées par les laboratoires sur le vaccin Pfizer/BioNtech. Elle a donné son autorisation d’utilisation de ce vaccin en Europe. Elle confirme la très bonne efficacité du vaccin.

Caractéristiques du vaccin Comirnaty® BNT162b2 des laboratoires BioNTech/Pfizer utilisé pour le démarrage de la campagne :

Il s’agit d’un vaccin à ARN messager dont l’objectif est d’obtenir une immunisation contre la protéine virale S (SPIKE).
Le vaccin est efficace sur la réduction du nombre de cas de Covid-19 symptomatiques et des formes sévères.

  1. Les essais cliniques ont montré que le vaccin assure une protection de 95% contre la COVID-19 y compris les formes graves.
    C’est compte tenu d’une excellente balance bénéfice risque que la vaccination est recommandée. La protection débute 12 jours après la première dose tout en sachant que l’injection de la seconde dose trois semaines plus tard est indispensable.
  2. Les vaccins à ARN ont fait l’objet de recherches depuis plus de 20 ans. Leur sécurité a été par ailleurs montrée lors de l’utilisation chez des patients atteints de cancer.
  3. Le vaccin peut entraîner quelques signes généraux bénins dans les 48 premières heures après la vaccination. L’administration de paracétamol peut être proposée.
  4. De très rares accidents d’anaphylaxie ont été observés dans les minutes suivant l’injection. Il est donc nécessaire de détecter les personnes à risque et de disposer sur place d’adrénaline injectable.

La vaccination s'effectue par voie Intra Musculaire.

La Haute Autorité de Santé (HAS) souligne que la vaccination par voie Intra Musculaire est possible chez les patients sous anticoagulants avec des dosages en zone thérapeutique, à conditions de respecter certaines précautions (injecter dans le muscle deltoïde, recourir à une aiguille de petit calibre, exercer une pression ferme au point d’injection sans masser ni frotter pendant au moins 2 minutes, informer du risque d’hématome).

Il est déconseillé de conduire des véhicules ou d’utiliser des machines immédiatement après la vaccination.

La campagne de vaccination contre la COVID-19 a démarré fin d’année 2020 et va se poursuivre par phases au cours de l’année 2021.
Les personnes désormais concernées par la vaccination sont :

  • Les personnes âgées résidant en établissements : Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, (EHPAD) et Unités de Soins de Longue Durée (USLD)
  • Les professionnels y exerçant ayant un risque élevé de présenter une forme grave de la maladie : âge supérieur à 50 ans, ou avec comorbidités : pathologies identifiées comme facteurs de risque de forme grave ).
  • L’ensemble des personnels de santé volontaires dans les établissements de santé (personnes de plus de 50 ans ou avec comorbidités)
  • les personnes handicapées en établissements (MAS, FAM) et les professionnels de plus de 50 ans ou avec comorbidités qui les accompagnent.(cf déclarations du ministre le 7 janvier)

Enfin à partir du 18 janvier 2020, la campagne pourra concerner les personnes de 75 ans et plus.

La vaccination est gratuite et non obligatoire.

Contre-indications
Le vaccin est contre-indiqué chez les personnes ayant présenté une hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients du vaccin.
Il n’est pas recommandé chez des personnes ayant présenté des manifestations allergiques graves telles des réactions anaphylactiques.
Situations particulières pour lesquelles la vaccination n’est pas recommandée :

  • Femme enceinte, allaitante ( la vaccination n’est envisagée seulement que dans des cas particuliers)
  • Ne pas vacciner avec d’autres vaccins dans l’état des connaissances actuelles et attendre un minimum de 14 jours
  • Ne pas vacciner en cas de symptômes persistants de Covid-19.

Les réactions peuvent être locales ou plus générales et sont qualifiées de mineures à modérées quand elles existent.
La fréquence d’apparition de ces effets est détaillée ici.

Réactions locales douleur au point d’injection dans les 7 jours suivant une injection, rougeur, gonflement.

Réactions plus générales :

  • fatigue
  • maux de tête (céphalées)
  • douleur musculaire transitoire
  • frissons
  • douleur articulaire

Les réactions générales sont plus fréquentes chez les personnes ayant eu une réaction locale, après la deuxième dose et chez les personnes de moins de 55 ans.
Si nécessaire, un traitement des symptômes avec des médicaments antalgiques et/ou antipyrétiques (par exemple des produits contenant du paracétamol) peut être utilisé.

Cliquez ici pour voir le document complet sur les effets indésirables du vaccin BioNTeck/Pfizer

Questions qui se posent encore au sujet de ce vaccin :

  • on ne sait pas encore si la vaccination a un effet sur la transmission du virus ; la vaccination ne permet pas pour l’instant de s’affranchir des gestes barrières
  • la durée de protection conférée par le vaccin n’est pas établie à ce jour. Des doses de rappel ne sont pas recommandées à ce jour
  • enfin, l’efficacité vaccinale n’a pu être évaluée chez les sujets les plus jeunes moins de 18 ans